Jeunes et accros à la nicotine

Partager avec vos amis...Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Un mercredi après-midi, après une matinée de cours, je faisais du skate en ville avec des amis, quand un garçon assez jeune est venu me demander une cigarette. Face à mon étonnement, il s’est figé devant moi en attendant une réponse de ma part, cela m’a beaucoup surpris puisque je ne lui donnais pas plus de huit ans. Et qu’il me demande une cigarette m’a vraiment choqué. J’ai par la suite remarqué que de plus en plus de jeunes, tous âges confondus, commençaient à fumer. Le Comité national contre le tabagisme avait enquêté sur ce phénomène et démontré que 74% des buralistes acceptaient de vendre du tabac à un jeune de moins de 16 ans.

Dans les faits, lorsque nous sommes allés interroger des buralistes, ils disent respecter la loi alors qu’en réalité ils vendent du tabac aux jeunes de moins de 18 ans et peut-être plus. Lors de cette enquête, 87% des adolescents de moins de 15 ans et 61% des jeunes de 12 ans se sont vus accepter la vente de tabac. Pourtant les campagnes de sensibilisation (photos sur les paquets, augmentation des prix, etc.. ), ainsi que les interventions auprès des jeunes dans les collèges, dans les lycées, les témoignages ne manquent pas. Il existe même des médecins qui évaluent le niveau de dépendance des fumeurs et qui les conseillent pour arrêter.

La loi de 2004 interdisait la vente de tabac aux mineurs en dessous de 16 ans, modifiée en 2009 pour interdire étendre l’interdiction aux mineurs, la portion des jeunes fumeurs ne diminue pas. Toujours selon le CNCT il y a 40% de fumeurs réguliers chez les 16-25 ans et 26,3% des jeunes de 15 ans sont des fumeurs réguliers. Ces méthodes sont-elles suffisantes ?

D’après Florent, surveillant au lycée Jean Macé, fumeur depuis ses 15 ans : « les sensibilisations ne sont pas suffisantes, ou ne servent pas assez. Une photo sur un paquet n’empêchera personne de fumer sa cigarette, la plupart des fumeurs sont conscients des risques » Cédric, lui aussi surveillant à Jean Macé, pense que ces mesures sont « limite ridicules, il aurait sûrement fallu appliquer ces mesures bien avant, et peut-être être vigilant sur les produits qu’on vous fait fumer ». Devrait-on prendre des mesures plus radicales ? Comme au Kenya ou au Japon où il est interdit de fumer dans les endroits publics ? Comment lutter contre le tabagisme chez les jeunes ?

Mateo et Baptiste

The following two tabs change content below.
bm@gmail.com'

Baptiste et Mateo

bm@gmail.com'

Derniers articles parBaptiste et Mateo (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *