Père 100 jours avant le bacho

Partager avec vos amis...Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Probablement née d’une tradition militaire, le percent ou « père 100 » est devenue une coutume lycéenne française, qui au lieu de célébrer les 100 jours avant “la quille”, fête les 100 jours avant le Bac. Il a depuis son origine pris différentes formes. Il y a une quarantaine d’années le percent n’était rien de plus qu’une journée de débauche où les lycéens s’adonnaient à quelques pratiques sombres (jetée d’œufs ou de sacs de farine sur les professeurs). Aujourd’hui la coutume veut que les lycéens prennent d’assaut les feux tricolore de la ville pour demander de l’argent en échange d’un bonbon, le tout dans le but de financer une beuverie générale.

Depuis notre entrée au collège, nous voyons chaque année les élèves de terminale se préparer à assaillir les automobilistes se rendant ou partant du travail, en s’installant aux endroits les plus stratégiques. Le principe est simple : « Premier arrivé, premier servi ». Le coup de la pancarte « feux réservés » ça ne marche pas. Les règles sont les mêmes pour tout le monde : on affirme ses droits sur le feu en plantant sa tente au pied de celui-ci. A chacun de trouver le feu le plus rentable. Puis vient le déguisement, qu’on l’achète ou le fabrique, le déguisement est de mise et toutes les idées sont bonnes, du moment que l’originalité est là.

En résumé, pour un bon percent la recette est simple, il vous faut :

-Un feu tricolore (bien placé)

-Une tente (peu importe mais étanche c’est un plus)

-Un déguisement (du Winnie l’ourson à la bouteille de bière en carton, en passant par le pirate)

-Des bonbons (pour les automobilistes)

-Une boite pour recueillir la monnaie

-et très important : 2/3 bières pour passer une bonne soirée

Personnellement j’ai goûté aux joies du percent l’année passée, j’étais alors en première et je me suis incrusté avec des terminales qui avaient, eux, toute légitimité à être là. Je n’avais cependant pas tout fait, comme dormir aux feux, ce qui en soit est l’une des choses les plus cool. Moi j’ai fait l’exercice du bon capitaliste, demander de l’argent.

Cette année c’est différent, je suis en terminale et j’ai donc l’obligation de passer ce rituel ! La course au feu a commencé en début de semaine et j’y ai donc déjà passé la nuit de lundi à mardi afin de le surveiller, ce soir j’y retourne, pour la grande nuit avant le jour J.

Louis et Tanguy

The following two tabs change content below.
lt@gmail.com'

Louis et Tanguy

lt@gmail.com'

Derniers articles parLouis et Tanguy (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *