Rockslide en roue libre

Partager avec vos amis...Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Nous sommes reçus dans la boutique de skateboard de Niort, le gérant, Frédéric Mario nous accueille en pleine dégustation d’un pain au chocolat, le shop est vide. Il nous salue sympathiquement avec son look décontracté et hipster accusant néanmoins un air plutôt sceptique à l’annonce de notre projet de réaliser un portrait de lui et de son magasin. Puis très vite, nous demandant nos motivations, nous lui avouons aimer l’univers du skate et le pratiquer. Il se sent plus à l’aise.

Frédéric a 37 ans, il skate depuis 1992, c’est à dire depuis ses 13 ans. Avant le shop il a débuté par le métier de prothésiste dentaire.Il nous explique avoir été rattrapé rapidement par sa passion pour l’univers du skateboard. Il a d’abord travaillé à « Sooruz » durant 6 ans, une énorme boîte de sponsors vestimentaire. Puis en 2004, avec son associé il décide de monter une boite de skateboard : Rockslide. Ayant pour seul bagage dans le commerce l’exemple de son père, le projet paraissait ambitieux, mais 12 années d’expérience dans l’univers du skate, le pari a réussi, son skateshop vient de fêter ses 12 ans.

IMG_20160325_104710Son magasin touchant en majorité une clientèle locale, il arrive que des skateurs aux alentours viennent se fournir à Niort. Il nous donne notamment l’exemple de Parthenay ou encore Saint-Jean-d’Angely. Puis nous le questionnons sur le choix des produits disponibles en magasin. Et là surprise ! Il évoque l’influence de ses goûts personnels bien sûr, mais il insiste sur le fait que le plus important reste la démarche et l’histoire de la marque. Il nous dit refuser de commander certaines marques aux motivations purement financières et commerciales.

Mais son activité ne s’arrête pas là, il sponsorise aussi 5 à 6 skaters locaux, et compte dans son équipe des spécialistes de l’audiovisuel et des artistes de rues. Dans sa team quelques jeunes talents prometteurs tels que : Hugo Salomon et Tristan Bergé, récemment participant au Championnat de France dans les catégories seniors et juniors. Nous sommes intrigués très vite par la façon dont il recrute ses membres. En effet, il nous confie exiger des skateurs plus performants que lui, mais surtout il souligne que les qualités morales et psychologiques sont les ingrédients indispensables pour pouvoir être repéré. Il ne se contente jamais du bouche-à-oreille et va lui même voir les skateurs en action au skate-park pour se faire une idée concrète. Il ajoute qu’il compte dans les rangs de son équipe un professionnel dans le domaine du Wake-board (skate nautique).

IMG_20160325_104630Nous ne voulions pas partir sans lui avoir demandé quelles étaient ses référence dans l’univers du skate. Il nomme Mike Carroll et Chris Haslam sans oublier Andrew Reynolds, sa principale idole. Son style de skate est donc « old school » (figure basée sur des prises a la main de la board pour lancer le trick), et « street » (c’est-à-dire de skater dans la rue, tout ce qui est skatable et de ne pas beaucoup utilisé les rampes). Frédéric nous dit apprécier particulièrement les planches incurvées, de taille 8.125 pouces avec des Trucks (axe des roues) larges.

Sa figure préférée est de très loin le « one foot », aujourd’hui nommé « Ollie north »: figure consistant à faire décoller le skate et de sortir le pied avant de la planche, comme si on donnait un coup de pied dans le vide.

Mathéo et Jimmy

The following two tabs change content below.
jimmymat@gmail.com'

Jimmy-Matheo

jimmymat@gmail.com'

Derniers articles parJimmy-Matheo (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *